La gestion intégrée des zones côtières - GIZC

Une méthode

La GIZC est une méthode pour associer ou «intégrer» les connaissances, les problématiques, les acteurs,… afin d’avoir une vision globale du territoire et de ses enjeux. Plus concrètement cela consiste à :

  • Etudier en un même ensemble la terre et la mer, sur différentes échelles de temps.
  • Créer des passerelles entre les enjeux du territoire, les politiques, les plans d’actions existants,…. La GIZC n’a pas pour vocation de créer d’autres outils, juste mieux faire fonctionner l’existant.
  • Favoriser l’échange entre acteurs (usagers, élus, services de l’Etat, scientifiques,…) et le partage de connaissances, d’expériences. Pour cela la GIZC repose sur une participation active de toutes les personnes agissant sur le territoire. 

 La GIZC est une démarche de gestion locale, portée par les élus, qui rompt avec une gestion sectorielle des problèmes. Cette démarche est née en 1992 avec l’avènement du Développement Durable. Elle s’est progressivement imposée dans le monde comme la méthode permettant de réguler les pressions qui s’abattent sur les espaces littoraux. Après son adoption par l’Union Européenne et son expérimentation sur 35 sites en Europe (dont la Côte d’Opale en France), la France s’engage en 2003 dans cette nouvelle méthode. Elle lance un appel à projet en 2005, pour l’expérimenter sur 18 mois, organiser par la Diact . Les élus du Pays de Coutances ont répondu à cet appel à projet, tout comme 24 autres territoires en France. 

 

Avec le soutien de: