Projet Côte des Havre

Les principaux enjeux

Il s’agit d’un territoire attractif, convoité, porteur d’enjeux (pression foncière, qualité des eaux, gestion des ressources naturelles,…) et de conflits d’usage (accès à la terre, exploitation des ressources naturelles, pollutions,…).

  • Tropisme des rivages et ses conséquences : urbanisation rapide consommatrice d’espace, hausse du foncier, recul des actifs vers l’arrière-pays, vieillissement de la population, cohabitation parfois difficile,…

  • Evolution du trait de côte : érosion marine et ensablement des havres. D’ici 50 à 100 ans les havres seront colmatés, la pointe de montmartin-sur-Mer a reculé de 200 m depuis 1992, à Créances le trait de côte a reculé de 130 m depuis 1998.

  • Gestion de l’eau du bassin versant à la mer, notamment pour la production conchylicole et la baignade compte tenu du durcissement des normes réglementaires en vigueur.

  • Gestion de la ressource halieutique : réduction du stock de bulot, augmentation du nombre de pêcheurs de loisirs,…

  • Partage de l’espace en frange littorale : permettre à chaque activité de s’exercer, assurer leur cohabitation, préserver le patrimoine naturel, lutter contre l’urbanisation anarchique (camping-caravaning illégal), organiser les accès à l’estran,…

  • Gestion des déchets et notamment des macro-déchets déposés sur l’estran et les havres.

  • Difficultés institutionnels : multiplicité d’organismes gestionnaires et de compétences dispersées, superposition d’outils de gestion et de réglementation, espaces aux statuts juridiques divers (domaine public maritime, domaine public et privé terrestre),…

 Au regard de ces enjeux, les élus ont souhaité se fédérer pour entreprendre une autre démarche de gestion, globale et spécifique aux espaces littoraux : la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC).

 


Avec le soutien de: