Les étapes du projet Côte des Havres

Après une expérimentation réussie de la GIZC durant 18 mois, les élus ont souhaité poursuivre le projet "Côte des Havres"

Première étape:

Constitution du périmètre et lancement du projet (Sept. 2005 - mars 2006)

L’attention est portée sur la régulation des activités, particulièrement nombreuses sur cette côte et concentrées sur une fine bande côtière. Il s’agit de permettre à ces activités de s’exercer pleinement, de cohabiter ensemble, tout en ayant la capacité de s’adapter dans un contexte évolutif.


Seconde étape:

Audit des acteurs (Mars - sept. 2006)

L’audit d’environ 80 acteurs (usagers, représentants d’usagers, les organismes gestionnaires et scientifiques) a permis de recueillir leurs difficultés et aspirations ainsi que les enjeux du territoire qu’ils perçoivent. 

Cet audit a donné lieu à un diagnostic de territoire orienté sur la compréhension des concurrences d’usage, dans l’objectif de les réguler. On parle bien de concurrences d’usage qui, contrairement aux conflits , sont de plus faible intensité et ne requièrent pas de solutions d’urgence. 

Réguler des concurrences d’usage suppose une bonne compréhension des difficultés que rencontre chaque activité et des liens qui les unissent entre elles. En ce sens, les résultats de l’Audit se présentent sous forme de fiches : des fiches activités, qui présentent chaque activité & des fiches concurrences, qui étudient les liens entre activités. 

Présentation de l'Audit des acteurs
Rapport-final.pdf
Document Adobe Acrobat 511.9 KB

Troisième étape:

Démarche prospective (Sept. 2006 - juin 2007)

Etape menée par le bureau d’étude AC3A (Association des Chambres d’Agriculture de l’Arc Atlantique).

Un groupe éclectique de 20 acteurs, représentatifs des différents usages s’est penché sur la définition de futurs possibles à partir du contexte actuel : « Quel avenir pour les activités de la Côte des Havres en 2020 ». Résultats obtenus : 5 scénarii d’avenir, un observatoire dont le suivi mettra en évidence le scénario enclenché, des messages d’alerte à destination des décideurs sur les priorités d’actions. 
Le Scénario n°2 « Un projet de développement conciliant croissance et préservation de l’environnement » a été retenu comme scénario à atteindre. 
La population a été associée à deux reprises durant cette démarche, lors de réunions publiques organisées au début et à la fin de la démarche.

Deux journaux retranscrivent ces travaux :

 

Journal n°1 - paru en janvier 2007
journal 1.pdf
Document Adobe Acrobat 2.4 MB
Journal n°2 - paru en juin 2007
Journal n°2.pdf
Document Adobe Acrobat 8.9 MB

Quatrième étape:

Séminaires (Juin 2007 - déc. 2008)

La réalisation de séminaires a pour objectif d’appliquer concrètement la méthode proposée par la GIZC à des thématiques porteuses d’enjeux. Ces séminaires consistent, le temps d’une journée, à réunir tous les acteurs impliqués de près ou de loin sur une thématique, pour informer, échanger et partager. 

Le 1er séminaire, du 21 juin 2007, était dédié à la gestion du camping-caravaning illégal : quelle gestion cohérente et concertée promouvoir à l’échelle de la Côte des Havres ?


Le 2nd séminaire, du 13 novembre 2007, a abordé la question de l’érosion marine et le comblement des havres : Quelle stratégie adopter à l’échelle de la Côte des Havres ?

 

Le 3ème séminaire, du 12 décembre 2008 s’est interressé à la question des accès à la mer.

 

 

Compte-rendu Séminaire 1
compte rendu séminaire camping-caravanin
Document Adobe Acrobat 280.9 KB
Compte-rendu Séminaire 2
Compte rendu synrhèse s 2 internet.pdf
Document Adobe Acrobat 458.5 KB
Compte-rendu Séminaire 3
compte rendu S3.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

Pilotage et gouvernance

Le comité de suivi a assuré le suivi du projet. Il a défini la méthodologie de mise en œuvre du projet et a assuré son application. Il était composé de représentants des collectivités partenaires, de l’Etat, de techniciens du Conseil Général, du Député de la circonscription. 

 

Le comité de pilotage a validé les objectifs et les résultats obtenus. Il était composé des membres du Comité de suivi et des représentants des principaux organismes intervenant sur la zone côtière, soit une soixantaine de personnes.

 

Le groupe de prospective, groupe multiacteurs constitué le temps de la démarche de prospective. 
 

 

Avec le soutien de: