Fiche-projet: Mareclean

Le Programme européen Life Environnement finance des projets novateurs en matière d’environnement et de Développement Durable.

Le projet Mareclean est arrivé en 2nde position des 57 projets européens sélectionnés en 2006 et faisait partie des 7 projets français retenus.

Rapport de présentation du projet MARECLEAN
LaymansReportFinal-Basse-Def-SMPC.pdf
Document Adobe Acrobat 3.7 MB

Porteur de projet : le Syndicat Mixte des Bassins Versants des Côtiers Granvillais (SMBCG).

 

Territoire d’étude : union de deux collectivités, le Syndicat Mixte des Bassins Versants des Côtiers Granvillais (le porteur du projet) et celui du Pays de Coutances (SMPC).

 

4 Sites d’expérimentation : la Baie de Granville et les havres de St Germain, Régneville et la Vanlée. voir carte

 

Partenariat réunissant toutes les compétences concernées : les collectivités (SMPC et SMBCG), les gestionnaires de réseaux d’assainissement (Véolia Eau, la SAUR), les scientifiques (Ifremer et le Syndicat Mixte pour Equipement du Littoral), d’établissements publics (Agence de l’Eau, Météo-France), des bureaux d’études (IRH Environnement, TME) et Véolia Environnement. Soit 10 partenaires.

 

Durée : 3 ans (01/10/06 au 30/09/09)

 

Missions du Syndicat Mixte du Pays de Coutances, au sein des 6 étapes du projet : 
1. Evaluation des impacts initiaux sur les sites de démonstration : échantillonnage de prélèvements d’eaux et coquillages, participation à l’évaluation des impacts économiques réalisée par TME. 
2. Conception des procédures de gestion du risque sur les sites de démonstration : mise en place des forums d’acteurs locaux. 
3. Mise en application des procédures de gestion du risque sur les sites de démonstration : contribution à l’implication des collectivités locales et acteurs locaux du territoire du SMPC dans la gestion du risque de contamination bactériologique et rôle d’aide à la décision pour l’amélioration des systèmes de traitement hydraulique 
4. Evaluation des coûts et bénéfices sur les sites de démonstration : prélèvement d’échantillons d’eaux et coquillages, évaluation des bénéfices et coûts du projet sur les sites de démonstration, évaluation des besoins en fonds publics et des bénéfices économiques de la mise en œuvre de programmes d’amélioration des infrastructures d’assainissement. 
5. Développement du potentiel de dissémination : inclure les résultats du projet dans les plans de développement du territoire 
6. Dissémination et communication : participation à la dissémination et à la communication des résultats opérationnels du projet sur son territoire.

 

Montant global de l’étude: 1 569 358 €

 

Plan de financement :

  • 50% Union Européenne : 783 429 €
  • 9% Agence de l’Eau Seine Normandie : 140 908 €
  • 2% SMBCG : 37 750 €
  • 39% Contribution des 10 partenaires : 607 271 € 

Avec le soutien de: